Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Suivez l'actualité musicale francophone et internationale sur le site 100% musique Zik' Ever via des news/articles, interviews, sondages, concours ! Tous les mois un artiste y est mis à l'honneur ! Actuellement, focus sur le trio Arcadian pour la sortie de leur premier album le 14 Avril 2017 !

25 Sep

[Evénement] Le talentueux Marvin Brooks arrive en France !

Publié par Zik' Ever

[Evénement] Le talentueux Marvin Brooks arrive en France !
C'est à l'âge de deux ans que Marvin Brooks a eu son premier vrai cours. Son père venait de s'acheter un lecteur CD et « avait tellement peur que je le casse », se rappelle Brooks en riant, « qu'il m'a tout expliqué pendant des heures », ajoute t'il. Et puis le petit Marvin « aurait mis automatiquement Maxi Priest. ». Son tube s'appelait à l'époque "Close To You", et la mère de Marvin affirme jusqu'à aujourd'hui qu'il savait chanter cette chanson avant même de savoir parler.
Puis Marvin Brooks a mis de côté le chant pendant une bonne vingtaine d'années. À 14 ans, il a commencé à faire du rap avec des camarades de classe sur les faces B instrumentales de Maxi, « j'avais même le droit de rater les cours pour pouvoir organiser des soirées. Cela m'a donné confiance en moi. ». Et puis un jour, le jeu s'est transformé en une vraie occupation : « j'avais déjà un manager et fait quelques grands concerts. À 16 ans, j'avais mon premier contrat de disque et je me suis dit : c'est bon, on y est ! ». Un ami qui chantait, un petit groupe, et Marvin le rappeur, le MC.
S'est-il uniquement réjoui d'être devenu d'un coup "professionnel", ou a-t-il été aussi rongé par des sentiments étranges ? « Non, pas du tout ! », répond Marvin, « pour moi c'était comme écrit d’avance, je n'ai jamais eu de plan B, je n'en aurais jamais, je sais exactement ce que je veux ! ». Bien sûr, il y a eu des hauts et des bas, quand il se demandait « si ça se passait vraiment bien. Mais au bout du compte j'avais toujours cette petite voix au fond de moi qui disait : oui, c'est ce qu'il te faut ! ». Le fait qu'il chante vraiment depuis seulement quatre ans fait aussi partie de cette destinée. « Il y a eu vraiment beaucoup de gens qui m'ont dit que je ne savais pas chanter et qu'il vaudrait mieux que je n'essaie pas, il y a quatre ans je me suis dit : tant pis, je le fais et c'est tout ! ». Depuis, il reçoit beaucoup de louanges, « et parce que je suis croyant, je pense que les choses arrivent toujours au bon moment et que des portes s'ouvrent. Pour moi, le bon moment, c'est maintenant ! ».
C'est aussi à cela que ressemblent ses chansons. Rien n'est jamais lisse ni perfectionniste, il y a toujours de l'espace pour que l'auditeur puisse utiliser son imagination et rêver. Et la voix de Marvin a des tons imposants, tout en ayant le potentiel de se développer dans différentes directions. « Avant, à l'église, on m'a toujours dit que tout le monde pouvait chanter », dit Marvin. Il préfère « être très franc et dire : je ne le crois pas. Un bon chanteur ne doit pas seulement pouvoir atteindre toutes les notes, même si on devrait bien sûr essayer, mais il est plus important que la voix transmette un sentiment... ».
Chanter veut dire toucher l'âme, au moins pour lui. « Je connais aussi des chanteurs et des chanteuses qui ont appris le chant, qui réussissent toutes les notes et tous les phrasés, mais ils ne me touchent pas forcément... ». Il n'est « pas le meilleur chanteur, ni le gars le plus cool de la terre, mais je suis persuadé que ma voix a du sentiment. Les gens qui ont apprécié de me voir en concert ont apparemment été touchés, pour moi c'est un honneur ! ».
Même si Marvin Brooks a fait ses premiers pas dans le monde musical avec ce fameux single de Maxi Priest, c'est plutôt le Rn'B qui l'a vraiment influencé. « J'aimais déjà cette musique quand les chanteurs faisaient encore des concerts en salopette ! ». Son vrai prénom complet est Marvin Alexander, « mes parents m'ont donné ce nom à cause de Marvin Gaye et d'Alexander O'Neal, on peut déjà voir des parallèles. De toute façon, je crois que rien n'arrive par hasard... ». Maintenant qu'il est passé de rappeur à chanteur, « c'est comme si c'était le destin - même si je n'aurais jamais la prétention de me comparer à eux ! ».
Il n'y a eu qu'une seule fois sur les dix dernières années où il aurait pu sembler que Marvin Brooks risque de perdre la musique. « Oui, c'est vrai », dit le chanteur musclé en souriant, « c'est lorsque notre premier groupe s'est séparé. Je me suis retrouvé en quelque sorte dans un no man's land, je ne savais pas vraiment où j'étais. J'ai commencé à écrire des chansons, mais la scène m'a vite manqué... ». Il a eu besoin d'une compensation, « même physique, et avec un copain on s’est inscrits dans un club de boxe.». Un des deux entraîneurs était Graciano "Rocky" Rocchiagiani : « lui et deux autres m'ont proposé de me former comme entraîneur. Je me suis mis à m'entraîner, j'ai perdu un kilo après l'autre, on m'a même proposé à ce moment-là des contrats pour devenir professionnel. ». Mais il a changé d'avis à la dernière minute. « Pendant un sparring, j'ai pris conscience que je n’étais pas un boxeur. J'étais déjà tout en sang avant de me réveiller et de mettre le type K.O. Uniquement en réaction à la douleur qu'il m'avait causée, c'était vraiment trop tard. ».
Aujourd'hui, c'est avec lui-même et son ambition que Marvin Brooks se bat. « Pour moi, ce qui compte vraiment c'est d'écrire et de composer, tout le reste m'est égal. Mon but est de faire passer des émotions. Je fais entièrement confiance aux gens avec lesquels je travaille, ils donnent tout ce qu’ils ont. Bien sûr, nous sommes encore loin d'avoir fait tout ce qu'on pourrait faire, au mieux on a déjà fait 50%. Je suis très critique de moi-même, il y a encore de la marge. ». D'autres prendraient peut-être des petits crédits pour payer leur professeur de chant, mais Brooks suit là encore son instinct. « Quand les finances le permettent », sourit-il, « je prends quelques heures de chant. ». Mais il a toujours remarqué que la scène est une bien meilleure formation. « Plus tu fais de scène, plus tes forces durent la prochaine fois. Les concerts entraînent ta voix, jusqu'à ce qu'un jour tu arrives à tenir deux heures sans problème. Tu sais aussi mieux gérer tes forces, ça ne m'arrive plus autant qu'avant de trop donner au début et de me retrouver avec une voix rauque au bout de trente minutes. ». Ses dernières chansons le prouvent à merveille.
Les premières ligues allemandes et françaises de Reggae Soul doivent commencer à se préparer à un nouveau concurrent. Un homme qui considère son talent comme le destin et qui dit de ses passages sur scène que « parfois je suis complètement en transe, parfois juste dedans tout en étant très concentré. J'aime les deux. J'aime aussi particulièrement ce que je n'aurai peut-être bientôt plus. Lorsque je vais sur la scène pour une première partie et que presque personne ne me connaît. Au début, ils attendent, mais lorsque ma voix monte pour la première fois et que les gens sont presque choqués, au sens d'une surprise positive, c'est un super sentiment ! ».
Site Officiel de Marvin Brooks : ici.
Commenter cet article

Archives

À propos

Suivez l'actualité musicale francophone et internationale sur le site 100% musique Zik' Ever via des news/articles, interviews, sondages, concours ! Tous les mois un artiste y est mis à l'honneur ! Actuellement, focus sur le trio Arcadian pour la sortie de leur premier album le 14 Avril 2017 !